Herbier




En route vers de nouvelles "aventures" ; démarrage de  linogravures façon herbier pour les ateliers portes ouvertes à Asnières dans  la librairie La Boîte à Lettres de M. Lanore, durant le week-end des samedi 14 et dimanche 15 octobre 2017. D'autres surprises suivront...

Des mille et des cents




J'étais dans le métro. Un monde fou, comme d'habitude. Pas de place assise. Accrochée à la barre je prends mon mal en patience. Près de moi deux fillettes parlent de leur entrée en 6ème. Je les écoute. L'une :
_ Tu sais comment il s'appelle mon prof. de math ?
_ ...!
_ Monsieur Milsan...
_ ...!
_ Il se présente et une fille dans la classe lui demande si  il est devenu prof de math à cause de son nom !!!
Pas de réponse, ni de sourire de sa copine. Alors comme ça a fait un flop mais que moi ça m'a bien fait marrer je vous en fais part.
Sinon, je prépare les ateliers de gravure au château d'Asnières, pour les journées du Patrimoine ce samedi 16 septembre, de 14h00 à 15h00 pour les enfants, puis de 15h30 à 16h00 pour les adultes. Si ça vous intéresse voici le lien vers toutes les informations :
http://www.asnieres-sur-seine.fr/Toute-l-actualite/Journees-europeennes-du-patrimoine2

Tahiti et les bestioles





Enfant, je vivais à Tahiti. On faisait des tours de l'île pour découvrir le volcan, les cascades, le trou du souffleur où les vagues jaillissaient de la falaise pour s'écraser sur la route, on y vendait des noix de coco dont nous dégustions le lait. Les légendes  de ce "pays" parlaient surtout de tupapa'u. Le soir, on allumait des lampes, couleur orange,  autour desquelles tournaient des moustiques attirés par la lumière électrique. Il y avait les plages dont le sable était si chaud qu'on courait dessus jusqu'à la mer, aussi vite que possible pour ne pas brûler nos pieds.
Et sinon, en banlieue parisienne, je fabrique des "bestioles" en prévision d'une exposition ...